Pour la première fois, moins de 200 décès sur la route

L’année dernière, le nombre de décès sur les routes suisses est passé sous la barre des 200. Au total, 187 personnes ont perdu la vie et 3639 ont été grièvement blessées. Ces chiffres, publiés par l’Office fédéral des routes (OFROU), traduisent les efforts déployés ces dernières années pour améliorer la sécurité routière. Il reste cependant encore du chemin à faire du côté des vélos électriques, dans la mesure où le nombre de victimes d’accidents graves (tués et blessés graves) dans cette catégorie de véhicules a connu une nouvelle augmentation.

D’après la statistique des accidents de la route en Suisse établie par l’Office fédéral des routes (OFROU) pour l’année 2019, 187 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route (233 en 2018) et 3639 ont été grièvement blessées (3873 en 2018). Ces deux chiffres correspondent au niveau le plus bas jamais atteint depuis le premier recensement du nombre d’accidents en 1940 (tués), resp.1970 (blessés graves). Considérée sur une période de plusieurs années, la tendance à la baisse du nombre de victimes de la route se poursuit donc. Grâce à diverses mesures concernant les usagers, les véhicules, les données et les infrastructures, la Suisse fait aujourd’hui partie des meilleurs élèves au niveau international en matière de sécurité routière.

Le bilan ci-après peut être dressé pour les différentes catégories :

Occupants de voitures de tourisme

En 2019, 65 occupants de voitures de tourisme ont perdu la vie dans un accident de la route, soit 14 de moins que l’année précédente, et 706 ont été grièvement blessés (91 de moins qu’en 2018).

Motocyclistes

Du côté des motocyclistes, le nombre de décès est passé de 42 en 2018 à 30 en 2019. La baisse est particulièrement marquée dans la classe d’âge des 45-54 ans (2 en 2019, 12 en 2018). L’année dernière, 990 motocyclistes ont été grièvement blessés (1068 en 2018).

Piétons

Un fléchissement du nombre de décès a également été enregistré chez les piétons : celui-ci est passé de 43 en 2018 à 37 en 2019. Néanmoins, l’année dernière, 15 personnes ont été fauchées mortellement sur les passages pour piétons, soit 5 de plus que l’année précédente. Le nombre de blessés graves a reculé lui aussi, passant de 537 à 524 durant la même période.

Conducteurs d’engins assimilés à des véhicules

La statistique de l’OFROU recense désormais séparément les conducteurs d’engins assimilés à des véhicules. En 2019, 39 ont été grièvement blessés dans un accident de la route (40 en 2018). Aucun décès n’est à déplorer parmi les personnes accidentées (contre 5 en 2018). Dans cette catégorie de conducteurs, les enfants de 2 à 13 ans représentent la classe d’âge la plus touchée par les accidents graves (21 en 2019 contre 30 en 2018).

Cyclistes

En 2019, 16 cyclistes ont trouvé la mort dans un accident de la route, soit 11 de moins que l’année précédente. On peut constater un net recul des décès à l’intérieur des localités, où 9 personnes ont perdu la vie, soit 10 de moins qu’en 2018. Une personne a été victime d’un accident mortel sur une voie/bande cyclable. Le nombre de blessés graves s’établit quant à lui à 802 (877 en 2018).

Conducteurs de vélos électriques

Comme durant les années précédentes, le nombre de victimes d’accidents graves parmi les conducteurs de vélos électriques a augmenté en 2019 : 11 personnes ont été tuées (12 en 2018) et 355 ont été grièvement blessées (309 en 2018). Tandis que les blessés graves parmi les conducteurs de vélos électriques rapides ont diminué de 85 en 2018 à 77 en 2019, ils ont augmenté chez les conducteurs de vélos électriques lents, passant de 236 à 289. Dans près de trois quarts des cas, le conducteur de vélos électriques était le responsable principal de l’accident, et la plupart de ces accidents étaient dus à un dérapage ou une perte de maîtrise du véhicule.

Parmi les conducteurs de vélos électriques, 61 personnes (dont 45 circulant avec un vélo électrique lent) ont eu un accident grave sur une voie ou une bande cyclable. La loi sur les voies cyclables en cours d’élaboration permettra d’améliorer l’infrastructure dédiée aux cyclistes et aux conducteurs de vélos électriques lents, et d’accroître ainsi la sécurité routière.

Information: Photo de Alexas_Fotos, pixabay.com

Ad