L’ASMC demande la suppression du port du masque obligatoire

L’Association Suisse des Moniteurs de Conduite (ASMC) a demandé au Conseil fédéral de supprimer l’obligation de porter un masque pour les leçons pratiques et théoriques de conduite. Une demande correspondante est soutenue par l’Office fédéral des routes OFROU.

Le 11 juin 2021, le Conseil fédéral a annoncé qu’il prévoyait une nouvelle étape d’ouverture dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19. Dans ce contexte, l’obligation de porter un masque doit être levée dans certains domaines (y compris les écoles obligatoires).

Suppression de l’obligation de porter un masque à partir du 1er juillet

Au vu de l’évolution globalement positive de ces dernières semaines (diminution du nombre de cas, progression de la campagne de vaccination), l’Association Suisse des Moniteurs de Conduite (ASMC) est d’avis que l’obligation de porter un masque doit être levée avec effet au 1er juillet. L’Association Suisse des Moniteurs de Conduite (ASMC) s’est adressée à l’Office fédéral des routes (OFROU) immédiatement après l’annonce par le Conseil fédéral de l’examen de nouvelles mesures d’ouverture et a demandé la levée de l’obligation de porter des masques pour la formation pratique et théorique à la conduite et la formation continue.

La proportionnalité n’est plus de mise

«Nous demandons notamment que l’on renonce en principe à l’obligation de porter un masque dans le cadre de la formation pratique et théorique à la conduite et de la formation continue. Cela vaut également pour les leçons de conduite pratique, où la distance minimale ne peut être respectée. Étant donné que seules deux personnes sont en contact direct lors des leçons pratiques de conduite et que la traçabilité de l’infection peut être garantie à tout moment, il n’y a pratiquement aucun risque d’incidents majeurs d’infection. A notre avis, la proportionnalité du maintien de l’obligation de porter un masque n’est donc guère donnée», déclare l’ASMC dans sa lettre.

Le Conseil fédéral décidera

Concrètement, il s’agirait de modifier le cahier des charges relatif à l' »organisation de formations initiales et complémentaires, de cours et d’examens dans le domaine de la circulation routière » du 19 avril 2021. L’Office fédéral des routes OFROU a immédiatement signalé qu’il était très ouvert à cette demande et qu’il chercherait à en discuter avec l’Office fédéral de la santé publique OFSP.

La décision sera finalement prise par le Conseil fédéral sur recommandation de l’Office fédéral de la santé publique OFSP. La décision devrait être prise mercredi prochain, mais les changements devront ensuite encore être mis en œuvre.