Ébauche des adaptations nécessaires de l’OMCo

Dans le cadre de la révision du profil professionnel des moniteurs et monitrices de conduite, on envisage différentes adaptations nécessaires de l’OMCo. Les associations régionales et les sections de l’Association Suisse des Moniteurs de Conduite (ASMC) et de la Fédération Romande des Écoles de Conduite (FRE) se sont penchées sur les adaptations nécessaires. En principe, les associations sont tombées d’accord sur les adaptations nécessaires décidées au sein d’un groupe de travail.

Au cours des derniers mois et à l’issue de plusieurs séances du groupe de travail, les représentants et représentantes des associations régionales et des sections de l’Association Suisse des Moniteurs de Conduite (ASMC) et de la Fédération Romande des Écoles de Conduite (FRE) ont préparé, dans le cadre de la révision du profil professionnel, l’adaptation nécessaire de l’Ordonnance sur l’admission des moniteurs de conduite et sur l’exercice de leur profession (OMCo). Les décisions de principe suivantes ont été prises:

  • À l’avenir, il faudra créer quatre catégories d’autorisation d’exercer la profession de moniteur de conduite, pour lesquelles l’accès direct à chacune de ces catégories (moniteur de conduite auto, moto, camion et autocar) sera possible avec le brevet correspondant. Ainsi, la catégorie B de moniteur de conduite ne sera plus la condition principale pour l’accès (jusqu’à présent ultérieur) à une autre des catégories.
  • La ré-obtention d’une autorisation d’exercer la profession de moniteur de conduite déjà acquise sera soumise aux mêmes principes pour les moniteurs et monitrices de conduite (avec ou sans brevet).  Une solution analogue à celle de l’OACP: pour la ré-obtention, il conviendra de remplir les conditions d’admission et l’obligation de formation continue.
  • La plupart des associations sont favorables à ce que l’obligation de la formation continue serve de base pour conserver l’autorisation d’exercer la profession de moniteur de conduite. Cependant, la transmission des contenus, le processus de l’autorisation et les contrôles de qualité seront effectués et optimisés par l’organe de soutien responsable du profil professionnel. Par exemple, il ne sera plus possible d’être «présent» plusieurs fois au même cours de formation continue.
  • Des conditions-cadre claires doivent être crées pour les stages de formation pratique et devront être ancrées dans les lignes directrices de l’Ordonnance sur l’admission des moniteurs de conduite et sur l’exercice de leur profession (OMCo).

Décision définitive de l’organe de soutien

Le 13 octobre 2020, la séance plénière de l’organe de soutien de l’ASMC et de la FRE votera formellement des propositions. Ensuite, celles-ci seront présentées à l’Office fédéral des routes (OFROU).

La mise en vigueur est envisagée pour 2022 car pour une autorisation du nouveau règlement des examens en 2021 et la nouvelle formation, il faudra compter avec les premiers titulaires en 2022.