Le Conseil fédéral décide un assouplissement échelonné

Les mesures de lutte contre l’épidémie de coronavirus montrent des effets. Le Conseil fédéral a décidé qu’elles seront prolongées d’une semaine et progressivement assouplies en avril déjà. Il prendra des décisions sur l’échelonnement de cet assouplissement lors de sa prochaine séance, le 16 avril. L’Association Suisse des Moniteurs de Conduite ASMC a déjà soumis une proposition à l’OFROU.

L’épidémie de COVID-19 s’est largement propagée en Suisse. La rapidité de sa propagation a toutefois nettement diminué ces derniers jours. Les mesures contre le virus sont bien appliquées et montrent des effets.

Au vu de l’évolution épidémiologique, le Conseil fédéral prolonge les mesures de lutte contre l’épidémie de COVID-19 d’une semaine, jusqu’au dimanche 26 avril 2020. Avant la fin du mois, les mesures seront progressivement assouplies avec toute la prudence qui s’impose.

Relaxation progressive est également nécessaire pour la formation à la conduite

L’Association Suisse des Moniteurs de Conduite ASMC a déjà contacté l’Office fédéral des routes OFROU à ce sujet : Dans une lettre, l’ASMC a informé l’OFROU de la manière et des conditions dans lesquelles l’assouplissement progressif pourrait être mis en œuvre du point de vue des moniteurs de conduite et des auto-écoles.

Les critères pour un assouplissement sont de deux ordres : il s’agit, d’une part, du nombre des nouvelles infections, des hospitalisations et des décès. D’autre part, la façon dont les mesures d’éloignement social et d’hygiène sont respectées et dont les rassemblements de personnes sont évités est également déterminante. Le Conseil fédéral prendra des décisions sur l’échelonnement de cet assouplissement lors de sa prochaine séance, le 16 avril.

La réussite de cet assouplissement suppose par ailleurs que différentes conditions soient réunies : la stratégie de la Suisse devra être coordonnée avec celle de l’étranger, et les milieux économiques et la communauté scientifique devront être impliqués. Il s’agira en outre de garantir l’existence de ressources humaines et matérielles suffisantes pour le dépistage et le suivi des contacts. Le Conseil fédéral suivra attentivement l’assouplissement des mesures afin de pouvoir réagir si nécessaire.

Pour le Conseil fédéral, l’objectif reste de protéger la population et notamment les personnes vulnérables, d’empêcher que le virus se propage encore davantage et d’éviter une surcharge du système de santé, tout en garantissant l’approvisionnement de la Suisse et en minimisant l’impact des mesures sur la société et l’économie.